Je pleure ma mamie aujourd'hui qui est partie à l'aube de ses 93 ans. Ma mamie à qui j'ai dit il y a 3 semaines "à bientôt" et que je ne reverrai plus jamais. Cette petite dame qui depuis quelque temps ne savait plus trop à qui elle s'adressait, qui mélangeait tous nos prénoms, qui perdait "un peu" la tête, quoi ! Ca nous faisait rire...

 

Mamie2 

 De ma mamie, je garderai des centaines de souvenirs. Ce que je veux ne jamais oublier de ma mamie ce sont Toutes ses nuits où je me blottissais contre elle dans la chaleur de son lit ; Son addiction pour les jeux, d'abord pour les pinces à nounours à 1 ou 2 francs chez Novelto où l'été elle nous emmenait tous les soirs, puis plus sérieusement pour le Casino avec sa cagnotte ; C'est aussi toutes ses tartes aux prunes qu'elle prenait le temps de faire avant qu'on arrive et qu'on avalait si vite parce qu'elles étaient délicieuses et qui aujourd'hui ravissent mes Canetons ;

tarte 

Les discussions très animées qu'elle entretenait avec ma mère et ma tante et qui aujourd'hui se reproduisent entre ma sœur, notre mère et moi ; Tous ces moments passés ensemble devant le Commissaire Maigret et les feux de l'amour, ses feuilletons préférés ; les-feux-de-l-amour

 

 

Ces virées en Dordogne en Super 5 pour aller manger des fraises de Marat ou cueillir des cèpes ;Super5 

 

Evidemment sa passion du tricot qu'elle m'a transmise et celle de l'Océan ; Je n'oublierai jamais non plus tout cet amour qu'elle nous a distribué à nous, ses 5 petits enfants qu'elle adorait plus que tout ; Image 36  

 

 L'odeur du pain brillé qu'elle oubliait TOUS les matins dans le four ; Les Nous-deux et les Télé z qui traînaient partout dans la maison ; Son amour pour Roch Voisine ; Sa modernité et son dynamisme ; Sa maison, qui enfant me faisait peur, adulte me rassurait et qui maintenant me manquera ; Ses gaînes qu'elle enfilait tous les matins en se tortillant dans tous les sens pour faire rentrer ses petits bourrelets ;

SacreCoeur 

J'adorais plus que tout nos sorties parisiennes à Montmartre, au café de la Butte où elle se commandait un demi bien frais et à moi un Orangina, Montmartre qui reste aujourd'hui mon quartier préféré ; Ses joues poudrées, son rouge à lèvre rose, son eau de Cologne et ses mises en plie faîtes chez Christèle ; Nos déjeuners face à l'Océan au Tiki de Royan ; Ses voisins Pierrette et Pierrot, et Roger et Simone que j'adorais et chez qui on était comme chez nous ; Ses grands gestes pour nous faire sortir de l'eau à 18h30 quand elle n'en pouvait plus d'être restée sur la plage des heures à nous surveiller dans les vagues ; Ses œillets d'Inde qu'on opérait pour récupérer les graines à chaque fin d'été pour les replanter l'année suivante ; Sa dépendance à MA Charlotte au chocolat ; Son sourire ; Ses calins ...

Et puis toutes ces petites choses qui nous ont aidé à grandir, qui sont encrées en nous. Merci Mamie d'avoir été une Super Mamie. A jamais dans nos coeurs...

Mamie