Après une journée à essayer de ne rien faire d’autre qu’à se baigner et lire, c’est pas trop notre truc de glander sur la plage, nous avons choisi d’aller au bout de l’île voir le temple Pura Luhur à Uluwatu et pourquoi pas aller voir les surfeurs à quelques km de là. 

On s’entasse dans un taxi jusqu’au temple, on visite, on se fait chahuter par des singes agressifs et voleurs (pas cool les singes ! On a abandonné l’idée d’aller à la forêt des singes quand un macaque a mordu une touriste sous nos yeux, ce qui nous a « légèrement » refroidi !!)

IMG_6514

IMG_6517

IMG_6522

IMG_6530

IMG_6533

IMG_6542

IMG_6547

IMG_6549

IMG_6556

IMG_6561

IMG_6563

Bon allez assez de singeries, allons à la playa... c’est à 2,5km, on essaye de trouver un taxi, pas de taxi, on commence donc à marcher le long de la route, bon le stop à 6, c’est mort ! Lol 

On marche donc, un chauffeur s’arrête et nous propose évidemment un prix exorbitant pour faire les 2km qui nous restent, on négocie mais il est coriace le bougre, il voit bien qu’avec nos gosses et nos sacs on est pas vraiment en position de force... bref, il finit par nous emmener. 

Nous arrivons au bout d’un chemin, il nous laisse là sur un parking de terre battue... 

Des marches (quelques-unes... plusieurs dizaines quand même !!), des marches, oh un varang ! Mais c’est le bout du monde (cette expression reviendra souvent !) Et le clou du spectacle des bassins d’eau de mer, comme des piscines naturelles pleines de poissons multicolores, MAGNIFIQUE ... et plus loin des vagues, des tubes que Paul a des étoiles dans les yeux, il trépigne même. Le kif : s’installer sur la falaise avec un jus de mangue et admirer les vagues et les surfeurs…

IMG_6566

IMG_6575

IMG_6579

IMG_6581

IMG_6587

IMG_6599

Nous nous trouvons une petite crypte, les garçons plongent des rochers, cherchent des crabes, la fille patauge dans les piscines naturelles, les parents lisent, c’est le pied ! 

Jusqu’à ce qu’on décide de rentrer et là grand moment de solitude ! Quand on a compris au bout de 20min d’attente après les dizaines de marches qu’aucun taxi ne passait par ici ! Et là, nous étions à environ 20km de l’hôtel, pas d’autre solution de trouver un moyen motorisé pour rentrer.  Nous voila donc dans le trou du cul du monde, à 17h, il fait encore bien chaud, avec 4 gamins qui ont soif, faim et qui pour certains sont fatigués, obligés de monter la colline à pieds sur la route (certes peu desservie mais quand même !) 

mom

Heureusement pour nous un jeune taxi égaré (certainement) est passé par là, on a dû lui faire pitié parce qu’il nous a ramené pour quelques roupies ...

En arrivant à l’hôtel, on s’est quand même dit que c’était chaud et qu’on n’allait pas prendre un chauffeur pour une journée juste pour aller à la plage... du coup malgré les avis négatifs, nous avons loué une voiture ... à nous La LIBERTÉ !