Nous quittons notre paradis, en sachant très bien qu’on y reviendra ; j’ai tellement pas envie de partirai est 6h, je suis sur la plage, le volcan se réveille aussi, je regarde le soleil se lever, c’est bizarre cette sensation, j’ai l’impression d’être chez moi ici.

IMG_7671

IMG_7680

Nous avons reçu un mail hier soir de la part de la compagnie du speed boat, suite à un avis de tempête le gouvernement avait interdit la navigation despotats bateaux pendant au moins les 2 prochains jours, Super on va donc se taper le Ferry local, 6h de traversée sur une mer donc très agitée, pour le prix des billets du speedboat, parce qu’ils ne veulent rien entendre sur un dédommagement … 

IMG_7688 IMG_7682

 

IMG_7690 

Après 1h30 de route, nous arrivons au port de Padangbai, qui est envahi de touristes et de camions… C’est le bordel… On trouve notre compagnie qui nous rassure en nous disant que le Ferry va partir à la même heure que le speed boat. Nous partons faire quelques achats alimentaires au cas où… Quand nous revenons, il est 8h45, notre bateau devant partir à 9h, on s’apprête à embarquer mais non rien ne bouge, on commence à poser des questions aux organisateurs, ils ne nous rassurent pas du tout, ils ne savent pas, puis nous disent dans 1h.

IMG_7691

IMG_7692

IMG_7693

 

Vers 10h30, ils nous annoncent que le Ferry arrive, ils nous accompagnent donc sur le quai, un quai bondé et très ensoleillé ! On a vite compris que ça sentait pas bon mais que faire ? Impossible de nous connecter à Internet (3G pourri) pour chercher un vol. Les gens commencent gentillement à s’énerver. Nous sommes dans une espèce de file d’attente avec deux familles danoises, les enfants essayent de communiquer pour passer le temps, on a aucune information, la chaleur commence à être insupportable, des touristes continuent d’affluer, il n’y a plus du tout de file, les gens essayent de passer devant. Je me dis que même si un Ferry arrive, jamais on montera dedans, nous sommes peut-être 500 ou 600 à attendre et il n’y a que 50 gilets de sauvetage par bateau … On est là pour la nuit ! En plus, il y a un goulot d’étranglement devant nous, je ne vois pas comment avec nos valises, notre poussette et nos enfants, nous pourrions arriver à nous faufiler sans nous faire écraser ! Ça me fait flipper !!! Mais j’ai aucune envie de dormir sur le trottoir !

On patiente encore quelques heures, ma colère monte, monte, je vais voir les « organisateurs » de mes fesses !!! et je m’énerve en anglais, je trouve ça honteux comme situation, on est là depuis 8h du mat’, ça fait donc 6h on ne sait rien, on est en plein soleil, sans eau ni nourriture ; dans ce pays où ils sont très spirituels et calmes, mon énervement les choque… J’ai dit ce que j’avais à dire, on a pris nos valises, notre poussette, nos gamins et on est parti, direction l’aéroport, il faut encore négocier des dizaines de minutes avant de trouver un chauffeur, puis nous faisons nos 3h de voiture pour rejoindre l’aéroport, malheureusement tous les vols pour Lombok sont complets…

Madame Loose, le retour !!

Par chance, après d’âpres négociations j’arrive quand même à me faire rembourser notre semaine de location à Lombok. Mais il est déjà 17h, la nuit va tomber, nous sommes dans la zone la plus touristique de Bali et on sait pas où dormir ce soir ! Je sens la galère arriver ! Je repère une villa à Sanur, ville balnéaire à quelques kilomètres de l’aéroport, j’envoie une demande de réservation, on attend un peu mais pas de retour, dans le doute on décide quand même d’aller y tenter notre chance. Re négociation, Re taxi, Re trajet … Le taxi nous dépose devant la villa, en plein centre ville, le mec nous a toujours pas répondu. Le taxi nous laisse. C’est pas la bonne adresse. On avance avec toujours nos valises, nos enfants et notre poussette, on se fait tous les hôtels de la rue, en vain ! Finalement, on finit dans une résidence avec piscine et c’est très bien comme ça. On verra demain pour trouver mieux …Un peu de repos et de calme après cette journée de merde sont les bienvenus.

IMG_7698

On ne remerciera jamais assez ce coup du sort qui nous a permis d'échapper seismes, aux multiples secousses et alertes aux tsunami qu'ont subit les habitants et les touristes de cette île ces derniers temps, et d'ailleurs toutes nos pensées vont vers eux ...